09/06/22

La tentation est grande de se rafraîchir en ces fortes chaleurs… mais attention, le canal de Marseille n’est pas un lieu de baignade !

Chaque année, une importante campagne de prévention est conduite auprès des écoles, des mairies, des centres sportifs, des centres aérés, des associations et des gestionnaires d’organisme de logements sociaux pour rappeler que toute activité est interdite sur le canal de Marseille et ses abords. 

L'occasion de rappeller que le non‐respect des interdictions d’accès et des consignes de sécurité présente un danger mortel. Les abords des ouvrages sont sécurisés au moyen de grillages, de portails, de barrières et la mise en place de gardiennage.

Pourquoi le canal est-il si dangereux ?  

Animé d’un fort courant (1 mètre par seconde, soit la vitesse d’un homme qui se déplace en marchant), le canal de Marseille est profond de plus de 2 mètres et ses parois pentues et glissantes empêchent toute remontée. Toute baignade est formellement interdite car hautement risquée.  

Quelles sont les 23 communes traversées par le canal de Marseille ?  

La Roque d’Anthéron, Rognes, Charleval, Lambesc, Vernègues, La Barben, Lançon de Provence, La-Fare-les-Oliviers, Coudoux, Ventabren, Aix en Provence, Cabriès, Les Pennes Mirabeau, Septèmes- les- Vallons, Plan de Cuques, Allauch, La Penne sur Huveaune, Gémenos, Aubagne, Marseille, Carnoux, Cassis, La Ciotat. 

» Kit de communication 

Dans les médias