Partie intégrante du patrimoine des Alpes-de-Haute-Provence, le canal de Manosque irrigue la plaine du Val de Durance depuis sa construction en 1881. La Société des Eaux de Marseille (SEM) intervient en qualité de maître d’œuvre pour la réhabilitation de l’ouvrage.

Depuis 2009, le Contrat de canal de Manosque a permis d’entreprendre un programme de travaux ambitieux conduit par l’Association syndicale du canal de Manosque (ASCM). Soit un budget de 12 millions d’euros financé principalement par l'agence de l'Eau Rhône-Méditerranée-Corse et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour restaurer l’ouvrage en plusieurs étapes : confortement du canal sur 6 km et de 38 aqueducs, sécurisation de 11 ouvrages dangereux, amélioration de la gestion hydraulique, modernisation de la desserte gravitaire...

0 communes traversées
0 hectares desservis
0 km de long

Prestations de maîtrise d'oeuvre pour la Société des Eaux de Marseille

Depuis la rénovation de l’aqueduc de Saint-Saturnin en 2008, une douzaine de missions de maîtrise d’œuvre ont été confiées à la SEM dans le cadre d'appels d'offres par l'ASCM.

La dernière en date concernait la modernisation de la desserte secondaire du canal, achevée au mois de février 2018. Il s’agissait de mettre sous pression 5 kilomètres de réseaux d'irrigation dans les communes de Volx, Villeuneuve et Peyruis. 

Un premier tronçon de 2 441 mètres de l'ouvrage a été réhabilité, durant l'hiver 2016, afin d'améliorer la desserte des adhérents. La seconde tranche de travaux a été réalisée début 2018, à Villeneuve et Peyruis, avec la création de deux nouveaux ouvrages de prise et la mise sous pression de 2 670 mètres de canalisations et de branchements.

Les ingénieurs de la Société des Eaux de Marseille ont commencé les études pour réhabiliter le canal sur la commune de Sainte-Tulle. Un défi technique d'envergure en raison des difficultés d'accès pour les engins de chantier et le déploiement des travaux sur ce site sensible. 

Soudure des garde-corps sur l'aqueduc

Parole d'expert :

"Lbilan est globalement positif et certains des projets engagés sont encore en cours actuellement. De nombreux projets restent à lancer. Un second Contrat de canal pourait voir le jour afin de poursuivre la modernisation du canal principal et de ses réseaux. D'un point de vue environnemental, nous avons lancé une étude pour mesurer l’impact des entrants sur la qualité de l'eau - rejets, pollution de surface, réseau pluvial - mais aussi les effets des produits phytosanitaires dont nous envisageons de réduire l'utilisation. C’est d’ailleurs le laboratoire de la Société des Eaux de Marseille qui a été retenu pour effectuer les analyses dans le cadre de cette étude" 

Romain BOULET - Directeur de l'Association Syndicale du Canal de Manosque